Joséphine Bacon

Aus AkiWiki

(Unterschied zwischen Versionen)
Wechseln zu: Navigation, Suche
(Film :: "Call Me Human": bezug der dvd via https://www.archambault.ca/films/je-m%27appelle-humain/kim-o%27bomsawin/670533955254/?id=3462090&cat=1884314 020921 via site)
(Buch: Bâtons à message: Tshissinuatshitakana: GEDICHT ZUM TAG von der Innu-Autorin, Übersetzerin und Regisseurin Joséphine Bacon – im französischen Original aus dem Band "Un thé dans la toundra /)
 
Zeile 343: Zeile 343:
-
==Buch: Bâtons à message: Tshissinuatshitakana ==
+
==GEDICHT ZUM TAG von der Innu-Autorin, Übersetzerin und Regisseurin Joséphine Bacon ==
 +
 
 +
– im französischen Original aus dem Band "Un thé dans la toundra / Nipishapui nete mushuat" (Québec: Éditions Mémoire d’encrier, 2013) sowie in der deutschen Übersetzung von Jennifer Dummer und Odile Kennel ->
 +
 
 +
[Du warst mein verpasstes Rendezvous]
 +
 
 +
Du warst mein verpasstes Rendezvous
 +
Du warst da, allein
 +
Ich konnte die Gegenwart nicht halten
 +
Ich habe dich nur einen Augenblick erlebt
 +
Deine Lichter dort oben erkennen mich
 +
Ich weiß, dass der Vollmond mich leitet
 +
Ich klatsche in die Hände
 +
Deine grünen und violetten Kleider
 +
Deine Farbe wie Licht
 +
Tanzen für mich
 +
Ich bin aus den Stadtschuhen geschlüpft
 +
Barfuß
 +
Weiß ich, dass ich zuhause bin
 +
 
 +
Info 1: https://en.wikipedia.org/wiki/Joséphine_Bacon
 +
Info 2: https://canadafbm2021.com/de/author/josephine-bacon-3/
 +
Gedichte: https://www.lyrikline.org/.../nipeten-nikamun...
 +
Video 1: https://www.youtube.com/watch?v=q8fijWxhgPw
 +
Video 2: https://www.youtube.com/watch?v=tqtt4yUSzSo Weniger anzeigen
 +
 
 +
100921 via fb lit.haus salzburg
 +
 
 +
 
 +
==Buch==
 +
 
 +
===Bâtons à message: Tshissinuatshitakana ===
Cet ouvrage bilingue (français et innu-aimun) est une invitation au dialogue. Bâtons à message fait référence à un ensemble de repères qui permettent aux nomades de s’orienter à l’intérieur des terres et de retrouver leur voie/voix. Également poétique de la relation, l’ouvrage est fondé sur l’entraide, la solidarité et le partage, nécessaires à la survie du peuple innu. En écho revient la langue de Nutshimit, la langue de la terre, scandée par le tambour. Résonne ainsi l’histoire des Peuples premiers dans leur juste colère et leur lutte pour la dignité, pour le territoire et pour un vivre-ensemble. La poésie de Joséphine Bacon, simple et belle, est hommage au territoire, aux ancêtres et à la langue innu-aimun. Cette poésie-témoignage recoupe l’histoire dans ses zones les plus inédites. Une vision cosmogonique qui nous plonge dans l’intensité de la parole des aînés : l’itinéraire des porteurs de rêves et de visions, les horizons des femmes guides, le courage des hommes chasseurs, les enfants garants de la continuité du voyage et les arbres, infatigables témoins de la route.
Cet ouvrage bilingue (français et innu-aimun) est une invitation au dialogue. Bâtons à message fait référence à un ensemble de repères qui permettent aux nomades de s’orienter à l’intérieur des terres et de retrouver leur voie/voix. Également poétique de la relation, l’ouvrage est fondé sur l’entraide, la solidarité et le partage, nécessaires à la survie du peuple innu. En écho revient la langue de Nutshimit, la langue de la terre, scandée par le tambour. Résonne ainsi l’histoire des Peuples premiers dans leur juste colère et leur lutte pour la dignité, pour le territoire et pour un vivre-ensemble. La poésie de Joséphine Bacon, simple et belle, est hommage au territoire, aux ancêtres et à la langue innu-aimun. Cette poésie-témoignage recoupe l’histoire dans ses zones les plus inédites. Une vision cosmogonique qui nous plonge dans l’intensité de la parole des aînés : l’itinéraire des porteurs de rêves et de visions, les horizons des femmes guides, le courage des hommes chasseurs, les enfants garants de la continuité du voyage et les arbres, infatigables témoins de la route.
Zeile 352: Zeile 383:
1807 via mail
1807 via mail
-
 
==Message sticks = Tshissinuatshitakana : poems==
==Message sticks = Tshissinuatshitakana : poems==

Aktuelle Version vom 10. September 2021, 19:25 Uhr

Inhaltsverzeichnis

* 23.04.1947 in Kanada

Film :: "Call Me Human"

...

Film je-mappelle-humain dichten-damit-die-woerter-nicht-verloren-gehen

https://www.literaturcafe.de/kanada-filmtipp-je-mappelle-humain-dichten-damit-die-woerter-nicht-verloren-gehen/

...


"Call Me Human" directed by Kim O'BOMSAWIN

“Sauvage,” says Joséphine Bacon, “means to be wholly free.”

When elders leave us, a link to the past vanishes along with them. Innu writer Joséphine Bacon exemplifies a generation that is bearing witness to a time that will soon have passed away. With charm and diplomacy, she leads a charge against the loss of a language, a culture, and its traditions.

On the trail of Papakassik, the master of the caribou, Call Me Human proposes a foray into a people’s multimillennial history, in company with a woman of great spirit who has devoted her life to passing on her knowledge and that of her ancestors.

In her language, Innu means “human.”

https://www.afmanitoba.ca/en/events/special/nuit-des-idees-2021/je-m_appelle-humain/

140721


...


« JE M’APPELLE HUMAIN » disponible en DVD dès le 11 décembre 2020 et en VSD dès le 15 décembre 2020

« JE M’APPELLE HUMAIN », un film de Kim O’Bomsawin sur l’oeuvre de la poète Joséphine Bacon

Disponible en DVD dès le 11 décembre 2020 et en VSD dès le 15 décembre 2020 sur iTunes, Bell Fibe et la Boutique Maison 4:3

À la demande croissante du public, Maison 4:3 et Terre Innue sont heureuses d’annoncer que le documentaire Je m’appelle humain de Kim O’Bomsawin, sur l’oeuvre de la poète Joséphine Bacon, sera prochainement lancé en DVD et en vidéo sur demande (VSD).

Le film sera disponible en DVD dès le 11 décembre chez Archambault ainsi que sur la boutique en ligne du distributeur Maison 4:3, qui offre également la précommande dès le 4 décembre. Grâce à une collaboration avec le distributeur numérique h264, le film sera aussi offert en VSD dès le 15 décembre sur les plateformes de iTunes et Bell Fibe, et disponible partout au Canada.

Rappelons que Je m’appelle humain a connu un immense succès populaire et critique lors de son lancement cet automne, et récompensé dans plusieurs festivals. Il a remporté deux fois le titre du Meilleur documentaire canadien, au VIFF et au CIFF, en plus des prix du public au CIFF et à CinéFest Sudbury, et du prix du jury collégial au FCVQ. Plus récemment, il a marqué l’histoire du festival Cinemania qui accordait pour une première fois deux prix à un même film, soit le principal Prix du Jury (Prix Visages de la francophonie TV5) et le convoité Prix du public Mel Hoppenheim.

À noter que le film est toujours disponible sur les plateformes Cinémas Beaubien, du Parc et du Musée en ligne et Cinéma Moderne, jusqu’au 17 décembre.

JE M’APPELLE HUMAIN (Documentaire, Québec, 2020, 78 minutes) « Sauvage » dit Joséphine Bacon, « ça veut dire être libre entièrement. » Lorsque les anciens nous quittent, un lien avec le passé disparaît avec eux. La femme de lettres innue Joséphine Bacon incarne cette génération témoin d’une époque bientôt révolue. Avec charisme et sensibilité, elle mène un combat contre l’oubli et la disparition d’une langue, d’une culture et de ses traditions. Sur les traces de Papakassik, le maître du caribou, Je m’appelle humain propose une incursion dans l’Histoire d’un Peuple multimillénaire aux côtés d’une femme libre qui a consacré sa vie à transmettre son savoir et celui de ses ancêtres. Dans sa langue, innu veut dire « humain ».


Facebook : facebook.com/JosephineBacon.film

Site internet : terreinnue.com/je-mappelle-humain

Terre Innue est une société de production autochtone basée à Maliotenam sur la Côte-Nord du Québec. Depuis sa fondation en 2010 par Ian Boyd et le regretté Réginald Vollant, Terre Innue produit des projets de qualité en documentaire et en fiction pour tous les types de médias et plateformes. Ses objectifs sont de promouvoir et favoriser le développement d’une industrie médiatique autochtone, afin de valoriser les cultures et les langues des Premiers Peuples, et afin de favoriser la formation professionnelle de la relève autochtone.


MAISON 4:3 est une compagnie de distribution de films fondée en 2014. Distributeur-Boutique, la compagnie met tout son savoir-faire au service des créateurs et de leurs films, pour mettre en place des stratégies de lancement et accompagner les œuvres aux différentes étapes de leur diffusion. Distributeur en salle de documentaires (La terre vue du cœur, Femme(s), Alexandre le fou), et de films de fiction tels Antigone, Le vingtième siècle et Nadia, Butterfly, MAISON 4:3 met de l’avant des projets à la fois humains, porteurs et atypiques.


H264 a été fondé à Montréal en 2015, et a distribué plusieurs films à succès dont Fauve de Jeremy Comte et Marguerite de Marianne Farley, tous deux nommés aux Oscars® 2019. H264 propose également des services d’agrégation pour livrer du contenu sur les grandes plateformes numériques.


https://ctvm.info/je-mappelle-humain-disponible-en-dvd-des-le-11-decembre-2020-et-en-vsd-des-le-15-decembre-2020/


060821


...


bezug der dvd via

https://www.archambault.ca/films/je-m%27appelle-humain/kim-o%27bomsawin/670533955254/?id=3462090&cat=1884314

020921 via site

Buch: Uiesh -- Quelque-part

...


Uiesh = Quelque part by Joséphine Bacon https://buchhandlung-schaeufele.buchkatalog.de/product/3000001428769/E-Books/Josphine-Bacon/Uiesh---Quelque-part

...


About the book

In Quelque part, ou Uiesh (“somewhere, or Uiesh”), I step away from my territory; sometimes I acknowledge it, because I could never be far away. I get anxious because I am a stranger in this place (the city) that keeps reminding me that it is the one writing these words. I would like to be a simple poet and believe in that. There are departures, there are déjà vus, there are somewheres I find myself in, and there are myself and my poems with their simple words.

...


About the author

Joséphine Bacon is an Innu poet from Pessamit, born in 1947. A director and lyricist, she is considered one of Quebec’s leading authors. She has worked as a translator-interpreter with Elders, traditional knowledge keepers, and, wisely, she has learned to listen to their words. Joséphine Bacon often says of herself that she is not a poet, but that in her nomadic and generous heart, she speaks a language filled with poetry that resonates with the echoes of the Elders who have marked her life.

https://nac-cna.ca/en/event/28307

140721

...


Gedicht: Grand-mère outard - franz. engl. dt. esp.

...

franz.

„Grand-mère outarde

Tu me regardes

Je te regarde

Tu es perdue

Pareille à moi

Quand je suis dans la ville

Je n’entends plus la rivière“

Lesung Josephine Bacon aus „Uiesh“ (Innu-Aimun/ Französisch)

https://www.toledo-programm.de/cities_of_translators/1015/die-literatur-der-innu-in-quebec-uberleben-in-den-worten

1807 via site

...

„Grandmother Bustard

You're looking at me

I am looking at you

You are lost

Same to me

When i'm in the city

I can't hear the river anymore "

Lesung Josephine Bacon aus „Uiesh“ (Innu-Aimun / Französisch)

1807 transl. via google

...

„Großmutter Bustard

Du siehst mich an

Ich sehe dich an

Du bist verloren

Mir gleich

Wenn ich in der Stadt bin

Ich kann den Fluss nicht mehr hören"

Lesung Josephine Bacon aus „Uiesh“ (Innu-Aimun / Französisch)

1807 transl. via google

...

„Avino-Otido

Vi rigardas min

Mi rigardas vin

Vi estas perdita

Same al mi

Kiam mi estas en la urbo

Mi ne plu aŭdas la riveron "

Lesung Josephine Bacon aus „Uiesh“ (Innu-Aimun / Französisch)

1807 transl. via google


Gedicht: Les anciens marchaient sans cesse =

https://translate.google.de/?hl=de&tab=rT&sl=fr&tl=de&text=les%20anciens%20marchaient%20sans%20cesse%0Ails%20tiraient%20leurs%20tra%C3%AEneaux%0Asur%20la%20neige%0A%0Ajosephine%20bacon&op=translate

100821 auch via jpg

en.wikipedia.org -- J. Bacon

https://en.wikipedia.org/wiki/Jos%C3%A9phine_Bacon

1907


Malfermiĝis la aliĝilo al la 107-a Universala Kongreso de Esperanto, kiu okazos en Montrealo, de la 6-a ĝis la 13-a de aŭgusto 2022. Aliĝu: https://uea.org/kongresoj. La kongreso okazos sub la temo "Lingvo, vivo, tero: Jardeko de Indiĝenaj Lingvoj". Detalojn ĉe https://uea.org/gk/966.

2107 via fb uea

josephine-bacon nomadin-der-tundra bewohnerin-der-stadt

https://heidelberger-literaturtage.de/kuenstler/josephine-bacon-nomadin-der-tundra-bewohnerin-der-stadt/

...


Literaturmagazin zeigt Kanadas »Einzigartige Vielfalt«

Kanada ist zweimal Gastland der Frankfurter Buchmesse. In diesem Jahr hofft man auf echte Begegnungen, nachdem die Messe 2020 digital stattfinden musste. Ein jetzt erschienenes rund 100-seitiges Magazin stellt das Buch- und Literaturland Kanada vor. Die Publikation ist auch digital im Netz zu haben.

Hier klicken und weiterlesen »

1207 via mail lit.cafe ... Q3 2021

Seite 47 und 48 über Josephine Bacon

=

Die Innu-Dichterin Joséphine Bacon, Verfasserin und Koautorin mehrerer Bücher, veröffentlichte 2013 den zweisprachigen Gedichtband „Un thé dans la toundra / Nipishapui nete mushuat“ (dt.: „Tee in der Tundra“).



GEDICHT ZUM TAG von der Innu-Autorin, Übersetzerin und Regisseurin Joséphine Bacon

– im französischen Original aus dem Band "Un thé dans la toundra / Nipishapui nete mushuat" (Québec: Éditions Mémoire d’encrier, 2013) sowie in der deutschen Übersetzung von Jennifer Dummer und Odile Kennel ->

[Du warst mein verpasstes Rendezvous]

Du warst mein verpasstes Rendezvous Du warst da, allein Ich konnte die Gegenwart nicht halten Ich habe dich nur einen Augenblick erlebt Deine Lichter dort oben erkennen mich Ich weiß, dass der Vollmond mich leitet Ich klatsche in die Hände Deine grünen und violetten Kleider Deine Farbe wie Licht Tanzen für mich Ich bin aus den Stadtschuhen geschlüpft Barfuß Weiß ich, dass ich zuhause bin

Info 1: https://en.wikipedia.org/wiki/Joséphine_Bacon Info 2: https://canadafbm2021.com/de/author/josephine-bacon-3/ Gedichte: https://www.lyrikline.org/.../nipeten-nikamun... Video 1: https://www.youtube.com/watch?v=q8fijWxhgPw Video 2: https://www.youtube.com/watch?v=tqtt4yUSzSo Weniger anzeigen

100921 via fb lit.haus salzburg


Buch

Bâtons à message: Tshissinuatshitakana

Cet ouvrage bilingue (français et innu-aimun) est une invitation au dialogue. Bâtons à message fait référence à un ensemble de repères qui permettent aux nomades de s’orienter à l’intérieur des terres et de retrouver leur voie/voix. Également poétique de la relation, l’ouvrage est fondé sur l’entraide, la solidarité et le partage, nécessaires à la survie du peuple innu. En écho revient la langue de Nutshimit, la langue de la terre, scandée par le tambour. Résonne ainsi l’histoire des Peuples premiers dans leur juste colère et leur lutte pour la dignité, pour le territoire et pour un vivre-ensemble. La poésie de Joséphine Bacon, simple et belle, est hommage au territoire, aux ancêtres et à la langue innu-aimun. Cette poésie-témoignage recoupe l’histoire dans ses zones les plus inédites. Une vision cosmogonique qui nous plonge dans l’intensité de la parole des aînés : l’itinéraire des porteurs de rêves et de visions, les horizons des femmes guides, le courage des hommes chasseurs, les enfants garants de la continuité du voyage et les arbres, infatigables témoins de la route.

https://www.amazon.de/gp/product/B07G3DLKW2?ref=em_1p_0_ti&ref_=pe_4093401_610520411

https://www.amazon.de/gp/product/B07G3DLKW2

1807 via mail

Message sticks = Tshissinuatshitakana : poems

Autor: Joséphine Bacon; Phyllis Aronoff Verlag: Toronto : Tsar Publications, [2013] ©2009

"This bilingual work (English and Innu-aimun) is an invitation to dialogue. Message sticks are the signs that allow the nomadic Innu to orient themselves inland and find their way. The poetry brings the language of the nutshimit (the back country) to life again, recalling the sound of the drum. Simple and beautiful, Joséphine Bacon's poetry is an homage to the land, the ancestors, and the Innu-aimun language. Weiterlesen…


Themen Bacon, Joséphine, -- 1947- -- Translations into English. French-Canadian poetry -- Indian authors -- Translations into English. Montagnais Indians -- Québec (Province) -- Poetry. Alle Themen anzeigen Ähnliche Titel Ähnliche Titel

010921 via worldcat

Meine Werkzeuge